Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Informatique et télecoms

Le PRA pourquoi faire !!! Incendie d'OVH : quelles conséquences pour les clients ?

12 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

Dès le milieu de la nuit, Octave Klaba avertissait des conséquences majeures que l'incendie du site OVHcloud de Strasbourg allait avoir sur les clients de la pépite française. Le point sur les services en panne ce matin, et ce terme que vous allez adorer : le PRA.

 

 Nous vous recommandons d'activer votre plan de reprise après sinistre. » La succession de tweets envoyés par Octave Klaba pour tenir au courant ses clients de l'évolution de la situation lors de cette chaude nuit mentionnait cette recommandation. De nombreuses entreprises clientes se réveillent ce matin avec la désagréable surprise de voir tout ou partie de leurs services en ligne à l'arrêt.

Au milieu de la nuit, un incendie dont la cause est pour l'heure inconnue s'est développé dans le datacenter SGB2 d'OVHcloud, situé dans une zone industrielle de la ville de Strasbourg (Alsace), à la frontière avec l'Allemagne. « Grâce à une forte mobilisation des pompiers, le sinistre sur le site a été circonscrit », a annoncé la préfecture dans un communiqué, peu avant 7 heures. Sur la plateforme http://travaux.ovh.net/, le premier incident concernant le site est noté cette nuit à 00h42.

Le premier incident détecté sur le site de Strasbourg est notifié à 00h42.
 

« Tout le monde est sain et sauf. Le feu a détruit SBG2. Une partie de SBG1 est détruite. Les pompiers protègent actuellement SBG3. Pas d’impact sur SBG4 », a tweeté Octave Klaba, le fondateur d’OVHcloud, en désignant les différentes parties du site. « Tous nos clients sur ce centre de données sont susceptibles d’être impactés », a précisé l’entreprise sur Twitter, avant d’annoncer en début de matinée que SBG1, SBG3 et SBG4 ne redémarreraient pas aujourd’hui. L'électricité a été coupée sur l'ensemble du site, et aucun ETA n'a été communiqué pour l'instant. Les datacenters d'OVHcloud sont présents à Strasbourg depuis 2012. Les quatre centres de données sont destinés à abriter 100 000 serveurs informatiques.

Un plan de reprise après sinistre ? Un PRA ? Mais pourquoi faire ?

En clair, c'est toute l'infrastructure d'hébergement du site de Strasbourg qui est à l'arrêt. Alors, un plan de reprise après sinistre ? Oui, à condition d'en avoir un, de plan ! Et un solide ! Comprenez de la redondance sur deux sites géographiquement distincts, ce qui n'est pas à la portée de toutes les DSI.

La facture ? « C’est forcément fois deux en équipement, mais la question qui tue est "l’infrastructure secondaire est elle toujours active ?" Car elle peut être dormante, et là il faut le temps de la démarrer en cas de crash sur le premier site », expliquait Leonard Keat, manager conseil pour Lexsi, il y a quelques temps à ZDNet.fr. Il précisait : « la vraie haute disponibilité, c’est les deux infrastructures actives et une répartition de charge ».

La preuve avec deux exemples de lamentation matinale que la redondance multisite n'est pas à la portée de tous :

« Notre site est actuellement injoignable suite à un grave incident chez notre hébergeur. Nos équipes sont mobilisées pour rétablir le service au plus vite », mentionnait ce matin data.gouv.fr.

« Le centre d'hébergement d'OVH SBG2 à Strasbourg a connu un incendie important. Nous avons deux serveurs dans ce centre et espérons qu'ils n'ont pas été touchés... Le serveur principal est dans SBG4 mais tout le secteur SBG a été arrêté pour le moment... », mentionne de son côté le site d'information météorologique Meteociel, dont le service est inaccessible. « Il est donc possible que le site ne soit pas disponible pendant un petit bout de temps. Et encore plus pour les serveurs de SBG2. Nous attendons de voir quand les serveurs de SBG4 pourront être relancés, si c'est dans trop longtemps, nous verrons pour mettre une page temporaire sur un autre serveur fonctionnel. Les serveurs de SBG2 sont a priori perdus. »

Au-delà de la fumée, de l'odeur de plastique brûlé, et des pleurs des clients (mais aussi des encouragements à destination de l'hébergeur meurtri), ce sont des sites web de clients qui sont touchés, des serveurs Exchange, et des serveurs de mail OVH.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article