Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Informatique et télecoms

Compte de formation : une quinzaine de prestataires dans le collimateur de la justice

7 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

Les plaintes, déposées par la Caisse des dépôts, font suite à des campagnes commerciales agressives de centres d'appels à la rentrée. Jusqu'à 6.000 comptes sont susceptibles d'avoir été floués pour un préjudice d'une dizaine de millions d'euros.

Un an après son lancement, l'application « Mon compte formation » a fait l'objet d'une vague d'arnaques d'ampleur limitée mais suffisante pour pousser la Caisse des dépôts à déposer des plaintes visant une quinzaine d'organismes de formation. Quelques-uns auraient sciemment franchi la ligne jaune. Les autres pourraient avoir été abusés par un ou plusieurs centres d'appels étrangers à qui ils ont sous-traité des campagnes commerciales.

Cette vague de campagne a pris corps à la rentrée, parfois sous forme d'appels automatiques enregistrés, sans que l'on sache à ce stade quel a été son fait générateur. La vente forcée n'est pas interdite en soi, rappelle-t-on à la Caisse. Ce qui l'est, en revanche, c'est de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Ou de jouer sur des ambiguïtés.

Jusqu'à 6.000 titulaires abusés

En l'occurrence, des téléconseillers ont joué sur celle entourant la date de fin de validité des euros issus du DIF, le dispositif individuel précédent, prévue au 31 décembre 2020 ( finalement reculée de six mois ) pour faire croire à certains titulaires que c'est l'ensemble de leur CPF qu'il devait dépenser avant cette date. Parfois, aussi, le titulaire du compte a transmis ses identifiants sans savoir que son interlocuteur n'a pas le droit de les lui demander.

Lire la suite

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article