Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Informatique et télecoms

Runtastic se lance à son tour dans le bracelet connecté

2 Août 2014 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #bracelet connecté, #Runtastic

 

Connue pour ses applications mobiles permettant de suivre et mesurer son activité physique, la start-up autrichienne devra jouer des coudes avec Fitbit, Jawbone, mais aussi Nike et Samsung pour se faire une place sur ce nouveau marché.

Encore balbutiant, le marché des bracelets connectés semble déjà encombré mais cela n’empêche pas l’arrivée de nouveaux venus. Après Nike, Samsung, Fitbit, Garmin, Jawbone et plus récemment Netatmo , c’est au tour de Runtastic de se lancer avec son « Runtastic Orbit ».

Si ce nouveau bracelet connecté ne contient pas une innovation majeure tranchant avec les produits déjà sur le marché, la palette de service proposé est complète : nombre de pas effectués dans la journée, possibilité de mesurer la qualité du sommeil, alarme s’activant lorsque cela fait trop longtemps que vous êtes assis, etc.

Surtout, Runtastic pourra compter sur sa notoriété chez les sportifs du dimanche assidus - et utilisant les applications de « tracking » d’activités physiques sur mobiles - pour se faire une place sur ce nouveau marché.

85 millions de téléchargements

Créée en 2009 par quatre entrepreneurs autrichiens, cette start-up est en effet, connue pour sa série d’applications mobiles permettant de suivre et mesurer son activité physique, essentiellement dans le sport, mais aussi dans les activités quotidiennes.

Surfant sur le boom du footing, Runtastic a vite trouvé son public et revendique à ce jour 85 millions de téléchargements - contre 30 millions il y a un an - pour 40 millions d’abonnés. En France, son deuxième marché national en termes de téléchargements, la start-up en revendique 6 millions pour 3 millions d’abonnés.

Si l’entreprise propose à la vente des accessoires - tels qu’une ceinture cardiofréquencemètre ou encore un moniteur de fréquence cardiaque, - sa principale source de revenus provient des abonnements permettant d’avoir accès à une version « premium » de l’application.

Racheté par Axel Springer

En octobre 2013, le groupe allemand Axel Springer est devenu le principal actionnaire de la start-up - qui emploie aujourd’hui plus de 100 salariés - puisqu’il en a racheté 50,1% des parts. Le montant de l’opération n’avait pas été dévoilé. En février 2014, l’entreprise autrichienne a également lancé une et se positionne, avec ce bracelet connecté, dans des produits de plus en plus pointus et haut de gamme.

Mais Runtastic ne devrait pas s’aventurer dans le secteur des smartwatch, confie le groupe. Ce qui ne signifie pas qu’il devrait rester inactif dans le domaine puisque Runtastic a déjà collaboré avec Samsung et Sony sur la partie des applications sportives de leurs montres connectées et a déjà pris langue avec Apple pour sa future « iTime » ou « iWatch » .

* Dévoilé jeudi, Runtastic Orbit est disponible, en pré-commande, sur le site du groupe et le sera dans les magasins français à l’automne. Le bracelet connecté est vendu 119 euros.


En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/0203680225298-runtastic-se-lance-a-son-tour-dans-le-bracelet-connecte-1029748.php?kigjgoiR9eJGR26R.99
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article