Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Informatique et télecoms
Articles récents

EKINOPS et Silicom : nouvelles perspectives commerciales pour la virtualisation des services réseaux

25 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

(AOF) - Ekinops et Silicom Ltd, spécialiste des solutions d'infrastructure de réseau et de données hautes performances, ont annoncé avoir atteint des niveaux de performance de référence en matière de vitesse de routage grâce à la combinaison de leurs technologies de virtualisation pour les entreprises. Ces performances permettent ainsi d'assurer la viabilité économique de nombreuses applications métier de virtualisation pour les entreprises.

Ces solutions Ekinops et Silicom sont dès à présent disponibles sur le marché. Un premier opérateur télécom européen de rang 1 a d'ores et déjà fait ce choix pour lancer ses nouvelles offres sur son marché entreprise.

AOF - EN SAVOIR PLUS

Ericsson, revitalisé par la 5G

Le groupe suédois était en difficultés il y a encore quelques années. Néanmoins, il a saisi l'opportunité de la 5G pour fortement consolider ses positions. Il est le seul équipementier à avoir remporté des contrats 5G à la fois aux Etats-Unis et en Chine. Avec la Corée du Sud et le Japon, ces deux pays ont été parmi les premiers au monde à lancer la 5G. Les Etats-Unis comptent désormais 1 million d'abonnés 5G, ce chiffe ayant dépassé la barre des 100 millions en Chine.

Lire la suite

Lire la suite

Incendie d'OVH à Strasbourg : la Cnil monte au créneau

24 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #ovh, #cloud

Un nouveau départ de feu a éclaté sur le site d'OVHCloud à Strasbourg le 19 mars, avant d'être rapidement maitrisé. Après à ce nouveau rebondissement, la Cnil publie une note concernant les données perdues sur le campus.

[Mise à jour le mardi 23 mars 2021 à 16h13] Dans la foulée du second incendie qui a touché le site d'OVHCloud à Strasbourg, la Cnil publie sur son site web une note ce lundi 22 mars. Son titre est sans équivoque : "Incendie OVH : faut-il notifier à la CNIL ?" . Dans ce document, la commission rappelle qu'une notification est nécessaire "si des données personnelles ont été définitivement perdues ou si elles sont restées indisponibles suffisamment longtemps, de telle sorte que cela a engendré un risque pour les personnes." Elle ajoute : "Si la violation est susceptible d'engendrer des risques élevés pour les personnes, celles-ci doivent également être directement informées par le responsable de traitement." L'information intervient alors qu'un grand nombre de serveurs n'ont pas encore été relancés par OVH suite au premier incendie qui s'est déclaré sur son campus alsacien le 10 mars dernier, et que beaucoup de backups de données sont irrécupérables

 

Suite à un premier incendie le 10 mars qui a détruit un des datacenters d'OVHCloud à Strasbourg et endommagé un second, un nouveau feu a pris vendredi 19 mars à 19h sur l'implantation. Il s'est déclaré au sein d'un conteneur hors tension du centre de données Strasbourg 1 (SBG 1), faisant office de local de stockage de batteries. 300 batteries de 25 kg ont été impactées. "Aucun blessé n'est à déplorer parmi les équipes d'OVHcloud ou de ses partenaires. Deux personnes de la sécurité ayant été incommodées par les fumées ont été examinées par des professionnels de santé", précise le groupe. L'incendie a été rapidement maitrisé par les pompiers. Mobilisant 130 personnes, les opérations visant à remettre les infrastructures en production suite au premier incendie ont été interrompues pour la nuit. L'alimentation de SBG 1 dont les serveurs étaient en cours de redémarrage, a été coupée par mesures de précaution. Dans la foulée, OVHCloud a annoncé que tous les serveurs SBG 1 seront finalement déplacés sur d'autres datacenters situés sur le site de Strasbourg, ou sur ses campus de Gravelines et Roubaix, avec un passage par son usine de Croix pour être dépollués suite au dégagement de fumée. Une décision qui a semble-t-il été prise en lien avec son assureur. L'origine de ce nouvel incident est pour l'heure indéterminée. 

 

OVH avait commencé dans la nuit du 17 mars à rebooter progressivement les machines encore fonctionnelles sur Strasbourg 3 après vérification de l'état de chacune. Le 22 mars à 13h 72% des services de serveur privé virtuel (VPS), 79% des serveurs bare metal et 86% des services PCI avaient été réactivés. L'entreprise fournit une console pour suivre en temps réel le redémarrage de chaque serveur.

 

 

 

Six mois offerts en cas de perte de données

Le 22 mars dans l'après-midi, Octave Klaba a posté une troisième vidéo sur Twitter pour faire le point sur la situation. Le PDG indique que 5000 serveurs ont été livrés depuis l'incident. Ils sont mis à la disposition des clients impactés sans frais pendant plusieurs mois. "Nous assemblons actuellement 450 serveurs par jour dans notre usine de Croix. L'objectif étant d'en construire 15 000 dans les trois à quatre prochaines semaines pour compenser entièrement les machines détruites", précise Octave Klaba.

 

Concernant l'enquête en cours sur l'incendie, le CEO insiste sur le nombre d'intervenants : police judiciaire, BEA, assureurs, experts indépendants, huissiers... "Cette enquête va prendre plusieurs mois. Nous en partagerons évdemment toutes les conclusions", insiste le PDG. Mais Octave Klaba entend tirer les enseignements du sinistre sans attendre. "Nous avons décidé de créer un laboratoire pour travailler sur les différents cas de départ de feu au sein d'un datacenter, sur la capacité des portes et cloisons à maintenir le feu, et sur les méthodes d'extinction les plus efficaces selon les cas de figure. Nous comptons publier ces méthodes en open source pour en faire bénéficier le maximum d'entreprises".

 

Lire la suite

Lire la suite

Free annonce son offre Pro TPE/PME

23 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

Free a annoncé sa nouvelle offre internet à destination des professionnels : Free Pro. Un abonnement qui intègre une box internet fibre optique avec 4G, la sauvegarde local et cloud ainsi qu'un forfait mobile 4G/5G.

La nouvelle offre Free Pro intègre une box 100 % fibre optique 10G EPON qui possède également un modem 4G pour garantir une connexion internet.

Free Pro utilise un réseau point à point avec celui de Free ainsi que celui de Jaguar Network (créé en 2001), une société fournissant des services multiples aux entreprises qui avait été rachetée par Xavier Niel en 2019. C’est un réseau séparé de celui utilisé pour le grand public.

UNE BOX FIBRE OPTIQUE DÉDIÉE
La box a été conçue pour être installée dans un serveur rack (19 pouces), elle propose un Wi-Fi 5 (pas de Wi-Fi 6 pour le moment) avec une protection WPA3 et un Wi-Fi invité. Il y a également une fonction NAS avec 200 Go de sauvegarde en cloud pour synchroniser les données en cas de problème.

Cette box a un OS dédié, spécialement conçu à partir de celui de la Delta pour répondre aux besoins des professionnels. La box intègre également un firewall, une solution VPN ainsi qu’une IA pour le diagnostic. Free évoque un réseau secondaire fibre optique avec un support client dédié.

 

Vous avez également accès à une fixe IPV4 sans payer plus, il faut néanmoins activer cette option dans l’interface.

Lire la suite

Lire la suite

5G à Paris : Orange et SFR allument leurs réseaux ce vendredi

18 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

La 5G à Paris, c'est parti ! Orange et SFR vont tous les deux allumer leurs réseaux 5G dans la capitale vendredi. Après quatre mois de retard liés à de longues discussions avec la Mairie, qui avait tenu à organiser une consultation citoyenne sur le sujet, la bataille de la 5G à Paris peut désormais officiellement commencer.

L'enjeu est stratégique et symbolique pour les opérateurs, Paris étant l'une des villes les plus denses de France et le poumon économique. C'est donc là que la 5G pourra le plus soulager les réseaux 4G actuels, très sollicités depuis le début de la crise, avec la généralisation du télé-travail.

Pour commencer, les deux opérateurs allumeront chacun 80 antennes 5G. Ces antennes ont été validées cette semaine par la Commission de concertation de la téléphonie mobile (CCTM) de la ville, qui s'était réunie à deux reprises, mardi puis à nouveau ce jeudi matin. Les opérateurs avaient besoin de ce feu vert pour se lancer. Avec ces 80 antennes, SFR dit pouvoir couvrir 80% de la capitale.

 

Lire la suite

Lire la suite

AKKA technologies en perte de vitesse

18 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

Akka a essuyé une perte nette, part du groupe, de 168,80 millions d'euros en 2020 contre un profit de 73 millions d'euros en 2019. Le groupe de conseil en ingénierie et services R&D dans les secteurs de la mobilité a par ailleurs dévoilé une perte opérationnelle de 170,5 millions d'euros, à la suite des conséquences de la situation de la COVID-19 et ses coûts afférents, notamment pour les 'business units' France et Allemagne. Akka avait affichait un profit opérationnel de 121,2 millions d'euros en 2019.

Le chiffre d'affaires d'Akka est en baisse de 16,5% à 1,504 milliard d'euros conséquence directe de la pandémie mondiale et des mesures de confinement qui ont suivi.

Le groupe affiche un gearing de 63% et un levier de 3,44.

" Nous attendons que la reprise graduelle et modérée se poursuive au premier semestre 2021 et s'accélère au premier semestre 2021, avec une bonne dynamique dans nos activités digitales et la plupart de nos secteurs d'activité " a déclaré le PDG, Mauro Ricci.

Afin de préparer le prochain cycle, le groupe a accéléré le déploiement de Fit-2-Clear pour devenir plus agile et mieux s'adapter à l'évolution de la demande en termes de secteurs et de compétences. L'objectif est d'abaisser le seuil de rentabilité du Groupe et d'augmenter son levier opérationnel en amont de la relance de programmes majeurs par les grands clients.

Les coûts liés au déploiement de Fit-2-Clear sont estimés à environ 100 millions d'euros, dont 41,9 millions ont été comptabilisés et décaissés en 2020. Le reste sera comptabilisé en 2021. Comme déjà mentionné, la rationalisation de l'organisation d'Akka a commencé à porter ses fruits en 2020, avec une réduction de la base de coûts de 30 millions.

En année pleine, les mesures mises en oeuvre devraient conduire à une réduction de la base de coûts de 60 à 65 millions d'euros sur un exercice complet, avec un plein impact attendu à partir de 2022, soit un retour sur investissement de 18 mois.

S'agissant de ses perspectives, le management " se concentre avant tout sur la rentabilité plutôt que sur la croissance du chiffre d'affaires ".

Le free cash flow de l'année devrait être significativement négatif en 2021 en raison d'environ 200 millions de décaissements

 

Lire la suite

Lire la suite

Introduction en bourse OVH, l'incendie au pire moment !

12 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

 

Le timing n’aurait pas pu être pire : un gigantesque incendie a frappé le site OVH de Strasbourg dans la nuit du 9 au 10 mars 2021. Les dégâts sont majeurs… alors que le groupe venait d’annoncer son intention de s’introduire en Bourse.

Incendie chez OVH à Strasbourg, site classé Seveso

Internet risque de tourner au ralenti mercredi 10 mars 2021, et les équipes techniques de milliers de sites seront sur le qui-vive : le site de Strasbourg d’OVH a été victime d’un incendie majeur, maîtrisé par les pompiers qui restent sur place.

Octave Klaba, PDG et fondateur du champion français du Cloud, a confirmé sur Twitter que le site SBG2 était détruit ainsi qu’une partie de SBG1, tandis que SBG3 est protégé par les pompiers. Le site SBG4 est, lui, hors de danger. Mais l’intervention continue.

Le site a été détruit, ce qui devrait conduire à une enquête interne pour comprendre comment un tel événement a pu arriver alors que les systèmes de protection sont majeurs. Mais aucune pollution n’aurait été détectée, selon les pompiers.

Octave Klaba, de son côté, a confirmé à 5h20 le 10 mars 2021, qu’heureusement aucun victime n’est à déplorer.

L’introduction en Bourse annoncée la veille

Cet incendie pourrait-il remettre en cause les plans d’OVH ? La question se pose. Le 8 mars 2021, soit la veille de l’incendie, l’agence Reuters annonçait que le groupe avait déposé les premiers documents en vue d’une introduction en Bourse en 2021. Une opération majeure et un véritable changement de stratégie pour Octave Klaba, encore largement propriétaire d’OVH avec 80% du capital.

Lire la suite

Lire la suite

Le PRA pourquoi faire !!! Incendie d'OVH : quelles conséquences pour les clients ?

12 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

Dès le milieu de la nuit, Octave Klaba avertissait des conséquences majeures que l'incendie du site OVHcloud de Strasbourg allait avoir sur les clients de la pépite française. Le point sur les services en panne ce matin, et ce terme que vous allez adorer : le PRA.

 

 Nous vous recommandons d'activer votre plan de reprise après sinistre. » La succession de tweets envoyés par Octave Klaba pour tenir au courant ses clients de l'évolution de la situation lors de cette chaude nuit mentionnait cette recommandation. De nombreuses entreprises clientes se réveillent ce matin avec la désagréable surprise de voir tout ou partie de leurs services en ligne à l'arrêt.

Au milieu de la nuit, un incendie dont la cause est pour l'heure inconnue s'est développé dans le datacenter SGB2 d'OVHcloud, situé dans une zone industrielle de la ville de Strasbourg (Alsace), à la frontière avec l'Allemagne. « Grâce à une forte mobilisation des pompiers, le sinistre sur le site a été circonscrit », a annoncé la préfecture dans un communiqué, peu avant 7 heures. Sur la plateforme http://travaux.ovh.net/, le premier incident concernant le site est noté cette nuit à 00h42.

Le premier incident détecté sur le site de Strasbourg est notifié à 00h42.
 

« Tout le monde est sain et sauf. Le feu a détruit SBG2. Une partie de SBG1 est détruite. Les pompiers protègent actuellement SBG3. Pas d’impact sur SBG4 », a tweeté Octave Klaba, le fondateur d’OVHcloud, en désignant les différentes parties du site. « Tous nos clients sur ce centre de données sont susceptibles d’être impactés », a précisé l’entreprise sur Twitter, avant d’annoncer en début de matinée que SBG1, SBG3 et SBG4 ne redémarreraient pas aujourd’hui. L'électricité a été coupée sur l'ensemble du site, et aucun ETA n'a été communiqué pour l'instant. Les datacenters d'OVHcloud sont présents à Strasbourg depuis 2012. Les quatre centres de données sont destinés à abriter 100 000 serveurs informatiques.

Un plan de reprise après sinistre ? Un PRA ? Mais pourquoi faire ?

En clair, c'est toute l'infrastructure d'hébergement du site de Strasbourg qui est à l'arrêt. Alors, un plan de reprise après sinistre ? Oui, à condition d'en avoir un, de plan ! Et un solide ! Comprenez de la redondance sur deux sites géographiquement distincts, ce qui n'est pas à la portée de toutes les DSI.

La facture ? « C’est forcément fois deux en équipement, mais la question qui tue est "l’infrastructure secondaire est elle toujours active ?" Car elle peut être dormante, et là il faut le temps de la démarrer en cas de crash sur le premier site », expliquait Leonard Keat, manager conseil pour Lexsi, il y a quelques temps à ZDNet.fr. Il précisait : « la vraie haute disponibilité, c’est les deux infrastructures actives et une répartition de charge ».

La preuve avec deux exemples de lamentation matinale que la redondance multisite n'est pas à la portée de tous :

« Notre site est actuellement injoignable suite à un grave incident chez notre hébergeur. Nos équipes sont mobilisées pour rétablir le service au plus vite », mentionnait ce matin data.gouv.fr.

« Le centre d'hébergement d'OVH SBG2 à Strasbourg a connu un incendie important. Nous avons deux serveurs dans ce centre et espérons qu'ils n'ont pas été touchés... Le serveur principal est dans SBG4 mais tout le secteur SBG a été arrêté pour le moment... », mentionne de son côté le site d'information météorologique Meteociel, dont le service est inaccessible. « Il est donc possible que le site ne soit pas disponible pendant un petit bout de temps. Et encore plus pour les serveurs de SBG2. Nous attendons de voir quand les serveurs de SBG4 pourront être relancés, si c'est dans trop longtemps, nous verrons pour mettre une page temporaire sur un autre serveur fonctionnel. Les serveurs de SBG2 sont a priori perdus. »

Au-delà de la fumée, de l'odeur de plastique brûlé, et des pleurs des clients (mais aussi des encouragements à destination de l'hébergeur meurtri), ce sont des sites web de clients qui sont touchés, des serveurs Exchange, et des serveurs de mail OVH.

Lire la suite

Incendie d'OVHcloud : la qualité des installations pointée du doigt, le DG s'explique

12 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

Les clients d'OVHcloud s'interrogent sur la qualité du système de détection d'incendie qui aurait dû se déclencher avant qu'il ne soit trop tard, alors que l'entreprise est connue pour son modèle à bas coûts. L'entreprise va fabriquer trois à quatre fois plus de serveurs pour redémarrer au plus vite la totalité des serveurs à l'arrêt ou détruits.

 

Des flammes de 10 mètres de haut. L'incendie qui a ravagé un centre de données d'OVHcloud à Strasbourg dans la nuit de mardi à mercredi n'a laissé aucune chance d'en réchapper aux 12.000 serveurs informatiques qui s'y trouvaient. « Il faut qu'on comprenne pourquoi le feu a été si rapide », affirme Michel Paulin, le directeur général du champion français de l'informatique en ligne ( « cloud computing »), dans un entretien aux « Echos ».

L'alerte a été donnée à 0h47. La fumée a déjà envahi les étages du bâtiment SBG2 d'OVHcloud alors qu'au moins un onduleur électrique est en train de s'enflammer. « Malheureusement, le feu s'est propagé, raconte le dirigeant. Au matin SBG2 est détruit et les serveurs dans quatre salles du bâtiment SBG1 ont chauffé. »

 

Lire la suite

Lire la suite

Incendie Data center OVH

10 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

 

Un feu s'est déclaré dans la nuit au sein des locaux d'OVH à Strasbourg. Plusieurs tranches du datacenter ont été touchées, selon Octave Klaba qui a demandé aux clients d'activer les plans de reprise d'activité. L'incendie est maintenant maîtrisé, mais plusieurs clients rencontrent des indisponibilités pour leurs sites web et applications.

 

Le datacenter de Strasbourg d'OVH a été victime d'un incendie qui a ravagé une partie des locaux impactant plusieurs clients. (Crédit Photo : OVH)

Il était 0h40 quand les pompiers de Strasbourg ont été appelés pour un incendie dans des locaux basés dans le quartier de Port du Rhin. Les bâtiments concernés appartiennent à OVH Cloud, il s'agit de son datacenter construit à base de containers. Une originalité qui ne lui aura pas permis de l'épargner des flammes. Octave Klaba, fondateur de l’entreprise, a été très réactif et transparent sur Twitter en indiquant que le feu s’est déclaré dans la tranche du datacenter SBG2, avant de toucher une autre partie de la première tranche. Les pompiers ont sauvé SBG3 tandis que la quatrième tranche n’a pas été touchée.

Dans son dernier tweet, Octave Klaba a fait un point sur l’incident en déclarant que l’incendie est terminé et que les pompiers continuaient à refroidir les locaux. « Nous n’avons pas accès au site. C’est pourquoi SBG1, SBG3 et SBG4 ne repartiront pas aujourd’hui », précise le dirigeant. Plus tôt, il avait interpellé les clients en leur demandant d’activer leur plan de reprise et de continuité d’activité (disaster recovery).

Plusieurs clients touchés

Encore faut-il en avoir un ! Plusieurs clients ont indiqué ce matin que leurs services étaient indisponibles. Parmi eux, on retrouve le site de data.gouv.fr, les applications de Cityscoot (en France, mais aussi en Espagne), Wilo Design, plusieurs services de météo, etc.

Lire la suite

Lire la suite

Microsoft sous le feu d'une cyberattaque massive

7 Mars 2021 , Rédigé par Informatelecom

60.000 sociétés à travers le monde ont été identifiées comme victimes de cette attaque qui passe par le logiciel d'e-mail Exchange. Microsoft accuse le groupe de pirates Hafnium qui serait soutenu par le régime chinois.

Pour Microsoft, cela ne fait aucun doute : la cyberattaque que l'entreprise américaine subit depuis plusieurs mois serait l'objet d'Hafnium, un groupe de pirates soutenu par le gouvernement chinois. Le géant mondial de l'information a déjà identifié 60.000 victimes dont une grande majorité de PME, mais incluant aussi des organisations d'Etat, des banques ou des fournisseurs d'électricité, selon Huntress qui traque ces assauts de plus en plus nombreux .

Dans la cible des cyber-assaillants, les e-mails échangés via Exchange, l'outil de messagerie électronique le plus répandu parmi les entreprises occidentales. Microsoft, avec l'aide d'acteurs de cybersécurité travaille à bloquer cette agression. Il aurait déjà corrigé quatre failles à travers des mises à jour d'Exchange (version 2013 à 2019) dès mardi dernier, selon le blogueur Brian Krebs . Selon ce spécialiste des questions cyber, Microsoft a identifié cette vague grâce à Volexity, une entreprise de cybersécurité, qui a relevé les premiers signaux dès le 6 janvier dernier, lorsque le Capitole était sous l'attaque des militants pro-Trump . Mais ce ne serait que très récemment que l'agression aurait pris une dimension mondiale en automatisant ses process.

Lire la suite

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>