Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Informatique et télecoms
Articles récents

Free lance sa 5G en cassant les prix

28 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

Le groupe de Xavier Niel est le dernier des quatre opérateurs français à allumer la 5G. Contrairement à ses pairs, il n'augmente pas le prix de ses forfaits. En s'appuyant sur une bande de fréquences moins performante en débit, il est à même de proposer une couverture bien plus large, mais de moins bonne qualité que d'autres opérateurs.

On prend les mêmes et on recommence. Sept ans après avoir affolé le marché des télécoms tricolores en offrant la 4G au prix de la 3G, Free propose ce mardi la 5G au prix de la 4G. Autrement dit, l'opérateur de Xavier Niel inclut la dernière génération de réseaux mobiles dans son forfait actuel, sans aucun surcoût.

« Pas de conneries, chez Free, la 5G, c'est inclus pour le même prix », clame Xavier Niel dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, où le patron tourne en dérision les théories complotistes.

En étant aussi agressif, Free espère sans doute réenclencher une dynamique dans le mobile. Bien qu'il recrute à nouveau depuis un an (+180.000 abonnés), l'opérateur de Xavier Niel est encore loin de son plus haut historique de début 2018 - qui avait précédé une fuite d'un demi-million de clients à la concurrence en 18 mois. Il lui faut également convaincre les plus de 4 millions de détenteurs d'un forfait à 2 euros (qui n'auront pas la 5G, réservée aux abonnés à 20 euros) de monter en gamme. Le forfait intermédiaire (12 euros pendant un an, avant de basculer sur le forfait à 20 euros) est lui censé disparaître ce mardi.

Un remake de la 4G

Pour Orange, SFR et Bouygues Telecom, c'est la douche froide. Tous avaient fait le pari d'une augmentation des prix de 5 euros pour la 5G. Ils espéraient secrètement que l'ex-trublion s'alignerait. Ils en sont pour leurs frais. « On a vraiment l'impression d'un remake de la 4G, pointe Sylvain Chevallier, consultant chez Bearing Point. Tous les opérateurs ont essayé de valoriser la 5G avec une stratégie premium. Malheureusement, le château de cartes tombe assez vite. »

Concrètement, à condition de posséder un smartphone compatible 5G, les actuels abonnés au forfait à 20 euros par mois de Free bénéficieront de 150 Go en 5G. Pour le même volume, il faut débourser plus de trois fois ce montant chez Orange ou chez SFR. Même Bouygues Telecom, le moins disant sur les prix avec sa marque d'entrée de gamme B & You, propose 130 Go en 5G à 25 euros par mois.

Lire la suite

 

 

Lire la suite

Le lancement commercial de la 5G vire au chemin de croix

28 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

 

Les opérateurs télécoms peinent à créer une dynamique autour des nouveaux réseaux mobiles, alors que plaintes, demandes de moratoires et rapports critiques se succèdent. Le président de la Fédération française des télécoms (FFT) reste cependant serein.

C'est un cadeau de Noël dont Orange et SFR se seraient bien passés. L'association de consommateurs CLCV a assigné les deux opérateurs en justice pour pratiques commerciales trompeuses, estimant que « l'information précontractuelle délivrée aux consommateurs n'est pas satisfaisante » en ce qui concerne leur couverture effective.

Inutile de dire que cette plainte est critiquée. « C'est surréaliste, se désole Nicolas Guérin, le président de la Fédération française des télécoms (FFT). Nous expliquons depuis des mois que les déploiements seront progressifs. L'Arcep a fait des recommandations concernant l'information sur la couverture et les débits, qui sont suivies par les opérateurs. Nous savons que la DGCCRF sera très vigilante. Il y a un dialogue avec le régulateur, le gouvernement et les associations de consommateurs. Nous nous étions donné rendez-vous en janvier. Le choix d'aller devant les tribunaux est regrettable. S'il y a quelque chose à améliorer, nous l'améliorerons. »

N'empêche que pour les entreprises des télécoms, c'est un front judiciaire supplémentaire à gérer - en plus de celui ouvert devant le Conseil d'Etat par un collectif d'associations, qui dénonce un lancement prématuré en l'absence d'évaluations sanitaires et environnementales spécifiques à la 5G. Sans compter le procès qui leur est fait par plusieurs centaines de particuliers au Tribunal judiciaire de Paris sur des motifs similaires. Dans le même temps, les grandes villes - Paris, Grenoble, Lille … - rechignent à laisser les opérateurs allumer leurs nouvelles antennes. Et un rapport du Haut Conseil pour le climat a relancé il y a quelques semaines le débat sur la facture environnementale des nouveaux réseaux mobiles.

Lire la suite

Lire la suite

Emmanuel Macron testé positif au Covid-19

17 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

Le chef de l'Etat sera à l'isolement pendant les sept prochains jours, a annoncé l'Elysée. Susceptible d'être « cas contact », le Premier ministre, Jean Castex, s'est lui aussi placé à s'isolement tout comme le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand.

 

La nouvelle est tombée en fin de matinée : Emmanuel Macron est positif au Covid-19. « Ce diagnostic a été établi suite à un test RTPCR réalisé dès l'apparition de premiers symptômes », a indiqué la présidence de la République dans un communiqué.

Comme les autres testés positifs, Emmanuel Macron devra s'isoler pendant les sept prochains jours. « Il continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance », a indiqué l'Elysée. La présidence a précisé l'AFP ne pas savoir comment Emmanuel Macron avait contracté le virus. Selon RTL, Alexis Kohler, le secrétaire général de l'Elysée et principal collaborateur d'Emmanuel Macron, va lui aussi se placer à l'isolement.

Le président français vient rejoindre la liste déjà longue des chefs d'Etat et de gouvernement qui l'ont attrapé depuis le début de l'épidémie. Parmi eux, le président américain Donald Trump, le Premier ministre britannique Boris Johnson ou encore le président brésilien, Jair Bolsonaro. «Je suis désolé d'apprendre que mon ami Emmanuel Macron a été testé positif à la COVID-19. Nous lui souhaitons tous un prompt rétablissement», a déclaré en français sur Twitter Boris Johnson, qui avait été atteint d'une forme grave du coronavirus et avait été hospitalisé en réanimation.

Lire la suite

 

Lire la suite

Google victime d'une panne massive mondiale

15 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

a quasi-totalité des services du géant américain, de Gmail à YouTube, ont été momentanément inaccessibles ce lundi midi dans plusieurs régions du monde en raison d'un problème de quota sur le stockage interne. La situation est revenue peu à peu à la normale vers 13 h 40 heure de Paris.

 

Début de semaine compliqué chez Google. Le géant américain a été touché lundi par une panne mondiale sur son stockage interne qui a « fait tomber », pendant environ une heure, la majorité de ses services, de Gmail à YouTube en passant par Google Docs, Drive ou encore Agenda.

La panne a commencé à être signalée par des internautes dans plusieurs régions du monde vers 11 h 50 GMT (soit 12 h 50 heure de Paris), selon les premiers éléments du site DownDetector confirmés ensuite par Google. Dans la demi-heure qui a suivi, ce site spécialisé dans les bugs informatiques a recensé plus de 56.000 incidents concernant Google, dont près de 60 % touchant le moteur de recherche et 40 % la fonctionnalité log-in (identification).

Toujours selon DownDetector, les zones les plus pénalisées ont été l'Europe ainsi que la côte Est des Etats-Unis. En Asie, la panne a surtout concerné le Japon et l'Inde, et le Brésil en Amérique latine. Parallèlement, sur Twitter, de nombreux internautes incrédules faisaient eux aussi remonter des problèmes avec les hashtags #GoogleDown ou #YouTubeDown.

Retour à la normale

Google a fait face à « un problème de quota sur le stockage interne », a expliqué un porte-parole de l'entreprise à l'AFP. Par conséquence, « les services nécessitant que les utilisateurs s'identifient pour se connecter ont connu des taux d'erreur élevés pendant cette période ».

Pour ne rien arranger, la panne a eu lieu en pleine épidémie de Covid et alors que le géant américain a mis en télétravail ses 200.000 salariés au moins jusqu'à l'été 2021. A 14 h 30 heure de Paris, Google tentait de rassurer : « Nous étudions actuellement les rapports d'incident relatifs à Gmail. Nous vous fournirons plus d'informations dès que possible. Les utilisateurs concernés peuvent accéder à Gmail, mais voient des messages d'erreur s'afficher, ou constatent une latence élevée et/ou d'autres comportements inattendus. »

Lire la suite

Lire la suite

Facebook va-t-il être forcé de vendre Instagram et WhatsApp?

11 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

Plusieurs autorités américaines ont accusé mercredi Facebook d’abuser de sa position dominante et de ses coffres bien remplis pour évincer la concurrence et ont demandé à la justice de forcer le groupe à se séparer d’Instagram et WhatsApp. Les pratiques anticoncurrentielles du réseau social nuisent aux consommateurs en leur laissant moins de choix et en amenuisant la protection de leurs données privées, arguent la Commission de la concurrence américaine (FTC) et les procureurs représentant 48 Etats et territoires du pays dans deux plaintes distinctes. Elles laissent aussi aux annonceurs peu d’alternatives pour placer leurs publicités. Les plaignants reprochent particulièrement à Facebook les rachats de l’application Instagram, en 2012 pour 1 milliard de dollars, et de la messagerie WhatsApp, en 2014 pour 22 milliards de dollars.

Mais ils s’en prennent aussi aux conditions imposées par Facebook aux développeurs de logiciels. La FTC demande en conséquence à la justice d’éventuellement forcer Facebook à revendre Instagram et WhatsApp. L’agence veut également que le groupe de Mark Zuckerberg cesse de contraindre les développeurs à accepter certaines conditions et lui demande son feu vert pour toute opération de rachat. Les procureurs réclament pour leur part d’être prévenus de toute acquisition supérieure à 10 millions de dollars. Ils appellent aussi la justice à éventuellement contraindre Facebook à se séparer de certaines filiales ou d’activités.

Une vente « très peu probable » ?

« En utilisant les vastes ressources à sa disposition en termes de données et d’argent, Facebook a écrasé ou entravé ce que l’entreprise considérait comme des menaces potentielles », a justifié la procureure générale de l’Etat de New York, Letitia James, lors d’une conférence de presse. Ce faisant, le groupe « réduit les choix des consommateurs, étouffe l’innovation, dégrade la protection de la vie privée de millions d’Américains », a-t-elle estimé. Or plus de la moitié des Américains se connectent à Facebook chaque jour, a rappelé Mme James. Et pendant qu’ils passent du temps à échanger sur le réseau social, « Facebook passe son temps à surveiller les utilisateurs et leurs informations personnelles et à en profiter. » « Aucune entreprise ne devrait avoir un tel pouvoir sur nos informations personnelles et nos interactions sociales sans contrôle », a asséné la procureure.

Des accusations anticoncurrentielles de même ordre avaient été lancées à la fin des années 1990 contre le groupe informatique Microsoft. Après près de trois ans de procédure, le ministère de la Justice n’était toutefois pas parvenu à démanteler la firme. Pour les analystes de Baird, il est « très peu probable » que les plaignants parviennent à leurs fins. Au moment des rachats d’Instagram et WhatsApp, Facebook était loin d’être dans une position de monopole et fait encore face aujourd’hui à une concurrence notable, font-ils valoir dans une note.

Lire la suite

 

 

Lire la suite

Facebook, Messenger, Instagram et WhatsApp sont en panne partout en Europe

11 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

Plusieurs services de Facebook dont Messenger, Whatsapp et Instagram sont en panne partout en Europe au moment où nous écrivons ces lignes. La cause du problème est pour l’heure inconnue.

 

 

e nombreux internautes en France et partout en Europe rapportent que les services de Facebook, dont le site, l’application, Messenger, Instagram et WhatsApp sont en ce moment en panne. Le site Downdetector semble confirmer les problèmes avec de nombreux témoignages à l’appui. Le continent européen et le Royaume-Uni semblent pour l’heure les plus affectés.

Mais on constate également des problèmes dans d’autres régions du monde, notamment en Asie, Australie, et Amérique du Nord. Facebook ne donne pour l’heure pas de raison précise à la panne, mais a transmis à MAshable la déclaration suivante : « Nous savons que certaines personnes ont des difficultés à envoyer des messages dans Messenger, Instagram et Workplace Chat. Nous travaillons à la résolution du problème le plus vite possible« .

 

acebook est encore visé par une panne mondiale

La plupart des rapports remontent à ce matin suggérant que les problèmes persistent depuis plusieurs heures. C’est loin d’être la première fois où les services de Facebook tombent simultanément en panne presque partout dans le monde. En juillet 2019, puis en mars 2019, Facebook a vécu l’une des plus grosses pannes de son histoire.

Lire la suite

Autre Article

Lire la suite

Orange : entre au capital de Weaveworks, via Orange Ventures

9 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

CercleFinance.com) - Orange annonce que son fonds de capital risque, Orange Ventures, entre au capital de Weaveworks pour contribuer à l'adoption de sa solution GitOps dans les entreprises et les télécoms.
Weaveworks permet aux entreprises de bénéficier de l'agilité du cloud native grâce à GitOps, un modèle d'exploitation centré sur les développeurs pour Kubernetes.
WeaveWorks a levé un total de 36,65 millions de dollars auprès d'un pool d'investisseurs dans les télécommunications et de grandes entreprises, comme Orange Ventures, Deutsche Telekom, Ericsson, Amazon Web Services et Sonae IM et des investisseurs historiques comme Accel, Google Ventures et Redline Capital.
La société utilisera ce nouveau financement pour améliorer sa plateforme open source Kubernetes GitOps et étendre sa portée dans les télécoms et entreprises pour leur permettre une meilleure adoption du Cloud Native et Kubernetes avec GitOps.

Lire la suite

Le réseau mobile d'Orange creuse l'écart avec ses concurrents

8 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #Orange, #Bouygues Telecom, #SFR, #FREE, #4G+, #4G++, #4G, #5G

La dernière enquête du régulateur des télécoms montre une amélioration générale de la couverture et des débits 4G des opérateurs. En tête du classement depuis dix ans, Orange se détache plus nettement encore de ses trois poursuivants SFR, Bouygues Telecom et Free.

Et de dix. Le trophée du meilleur réseau mobile français revient encore une fois à Orange. La vaste campagne annuelle de mesures publiée mardi par l'Arcep - le régulateur des télécoms - ne laisse pas de place au doute. « Orange a creusé l'écart avec les autres opérateurs », relève Guillaume Decorzent, chef de l'unité couverture et investissements mobiles à l'Arcep.

En France métropolitaine, le débit moyen descendant (c'est-à-dire la vitesse de l'Internet mobile pour télécharger une photo ou afficher une page Web sur son téléphone, par exemple) atteint 74 Mb/s chez l'opérateur historique - contre 47 Mb/s chez SFR, 40 chez Bouygues et 33 chez Free.

Lire la suite

Compte de formation : une quinzaine de prestataires dans le collimateur de la justice

7 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom

Les plaintes, déposées par la Caisse des dépôts, font suite à des campagnes commerciales agressives de centres d'appels à la rentrée. Jusqu'à 6.000 comptes sont susceptibles d'avoir été floués pour un préjudice d'une dizaine de millions d'euros.

Un an après son lancement, l'application « Mon compte formation » a fait l'objet d'une vague d'arnaques d'ampleur limitée mais suffisante pour pousser la Caisse des dépôts à déposer des plaintes visant une quinzaine d'organismes de formation. Quelques-uns auraient sciemment franchi la ligne jaune. Les autres pourraient avoir été abusés par un ou plusieurs centres d'appels étrangers à qui ils ont sous-traité des campagnes commerciales.

Cette vague de campagne a pris corps à la rentrée, parfois sous forme d'appels automatiques enregistrés, sans que l'on sache à ce stade quel a été son fait générateur. La vente forcée n'est pas interdite en soi, rappelle-t-on à la Caisse. Ce qui l'est, en revanche, c'est de se faire passer pour quelqu'un d'autre. Ou de jouer sur des ambiguïtés.

Jusqu'à 6.000 titulaires abusés

En l'occurrence, des téléconseillers ont joué sur celle entourant la date de fin de validité des euros issus du DIF, le dispositif individuel précédent, prévue au 31 décembre 2020 ( finalement reculée de six mois ) pour faire croire à certains titulaires que c'est l'ensemble de leur CPF qu'il devait dépenser avant cette date. Parfois, aussi, le titulaire du compte a transmis ses identifiants sans savoir que son interlocuteur n'a pas le droit de les lui demander.

Lire la suite

Lire la suite

Slack : la firme à 27 milliards de dollars qui est en guerre avec l'e-mail et Microsoft

3 Décembre 2020 , Rédigé par Informatelecom Publié dans #slack, #teams, #Microsoft

La messagerie collaborative destinée au marché professionnel vient d'être rachetée 27 milliards de dollars par Salesforce. Avant d'entrer en Bourse, mi-2019, la firme avait effectué 11 levées de fonds et était l'une des coqueluches des investisseurs. Rien ne semblait pouvoir freiner son ascension, puis la route de Slack a croisé celle de Microsoft et de son offre Teams.

« Le cafard d'Internet », « une chose démente à utiliser à l'intérieur d'une organisation »… C'est en s'attaquant frontalement à l'e-mail et en distillant des « punchlines » de cet acabit, d'interviews en conférences publiques, que Stewart Butterfield parvient à faire connaître le nom de sa start-up au mitan des années 2010 : Slack, une messagerie collaborative très intuitive destinée au marché professionnel qui croule sous des montagnes d'e-mails.

En 2011, cet entrepreneur canadien - cofondateur de Flickr, revendu à Yahoo! six ans plus tôt -, avait commercialisé le jeu vidéo massivement multijoueur Glitch. Un échec. Mais en retravaillant sur le système de communication intégré au sein de ce titre, Stewart Butterfield et ses équipes créent Slack. Fluide, ergonomique, se voulant « cool » : le service se fait vite une bonne place chez les start-up de la Silicon Valley.

Lire la suite

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 > >>